• icon-wishlist
  • icon-cart
Détails

Aménager un jardin aquatique

Aménager un jardin aquatique est un bon moyen de donner une nouvelle vie à votre cour arrière. Voici quelques conseils pour la transformer en oasis de tranquillité en intégrant un jardin aquatique à votre aménagement extérieur.

Déterminer son style d’aménagement

L’aménagement général de votre oasis de tranquillité sera constitué de l’assemblage de divers éléments. Avant de commencer, il est bon de déterminer quel type de jardin vous convient le mieux.

Les 2 grandes catégories de jardin

  • Dans le jardin de conception « classique », les formes sont régulières, les chemins sont droits, et les formes des dalles de patio et des murets sont bien définies. Dans ce type d’aménagement, le jardin aquatique peut être de forme carrée, rectangulaire ou circulaire. Les haies et pelouses environnantes sont impeccables, et une fontaine sobre peut être intégrée au le jardin aquatique.
  • Dans le jardin de style plus « décontracté », les formes sont plus libres ou irrégulières, et l’aspect général rappelle ce qu’on retrouve en nature. Les chemins sont sinueux, les plantes poussent librement, et des cours d’eau ou des cascades sont présents. Les plantes indigènes et rustiques sont souvent intégrées au jardin, comme les fougères, la laîche, l’eupatoire, les joncs et l’iris versicolore. Pour ce type d’aménagement, on n’entretient pas trop le feuillage. On le laisse pousser pour que les frontières entre les différentes espèces disparaissent progressivement.
  • Jardin classique
  • Jardin décontracté

Planifier son projet de jardin aquatique

Avant d’acheter tout le matériel, il est important de bien planifier chaque étape, du choix de l’emplacement au choix des matériaux.

Emplacement 

Le choix de l’emplacement est crucial pour que le jardin aquatique fleurisse et que l’entretien soit minimal. Voici quelques points à considérer :

  • Les jardins aquatiques nécessitent au moins six heures d’ensoleillement.
  • Ne pas installer le jardin aquatique au point le plus bas de votre terrain. Des pesticides, des fertilisants, ou encore le sel étendu sur les routes, pourraient ruisseler de la pelouse et le polluer.
  • Les bassins équipés d’une toile imperméable ne doivent pas être installés dans les zones marécageuses. Une nappe d’eau pourrait se former sous la toile et créer une bosse.
  • Ne pas installer un jardin aquatique à côté d’arbres :
  • Les racines compliquent le creusage durant les travaux d’installation du jardin.
  • L’ombre n’est pas souhaitable, car elle empêchera les plantes de bien croître.
  • Les feuilles mortes salissent l’eau et provoquent la création d’algues qui peuvent faire mourir les poissons.

Taille 

Il est faux de croire qu’un petit jardin aquatique est automatiquement plus simple à entretenir qu’un jardin plus grand. Parfois, il est plus facile d’atteindre un équilibre naturel – et donc de diminuer les problèmes d’algues – dans un bassin plus grand.

Forme 

Quelle que soit la taille de bassin choisie, on vous conseille de conserver la forme la plus simple possible. Le bassin en forme de haricot est très populaire, car il donne un aspect naturel. Vous devriez éviter les formes présentant des renfoncements et des sections étroites, qui pourraient poser des problèmes de circulation.

Profondeur 

La plupart des jardins aquatiques comportent plusieurs « étages » pour accommoder un maximum de variétés de plantes aquatiques.

  • Le premier a généralement une profondeur de 2 po à 9 po et est destiné aux plantes aquatiques de surface.
  • Le suivant, dont la profondeur varie de 10 po à 16 po, accueille les nénuphars.
  • Le reste du bassin a habituellement une profondeur qui peut dépasser 18 po. Une profondeur minimale de 24 po est recommandée pour éviter les problèmes d’algues. La quantité et la taille des poissons peuvent également être des facteurs déterminants pour la profondeur de votre jardin aquatique.

Conseil de pro

Consultez toujours le code de la construction en vigueur dans votre région pour vérifier si une profondeur de bassin donnée nécessite qu’une clôture soit installée autour du jardin aquatique. Prévoyez le coup pour adapter votre plan d’aménagement ou le budget de votre projet en conséquence.

Connaître le cycle de vie d’un jardin aquatique

Le scénario idéal pour un jardin aquatique est d’atteindre un équilibre naturel et écologique dans une structure artificielle. L’objectif est de reproduire la manière dont un bassin sauvage se comporterait réellement dans la nature. Si l’équilibre est atteint, le cycle naturel suivant aura lieu.

Les poissons, les plantes, la qualité de l’eau, la profondeur et l’ensoleillement sont des facteurs cruciaux pour l’atteinte d’un équilibre adéquat, duquel résultera un jardin aquatique plein de vitalité. Voici quelques conseils pour y arriver.

Pompes et filtres 

Pour maintenir un jardin aquatique propre et clair, il n’est pas nécessaire d’avoir une pompe et un système de filtration.

  • Les eaux courantes ne réduisent pas énormément la formation des algues.
  • Utiliser une pompe si vous désirez intégrer une fontaine, une chute d’eau ou tout autre élément qui fait circuler l’eau.
  • Si l’équilibre entre les plantes et les poissons n’est pas bon, une pompe et un système de filtration pourraient être nécessaires pour atteindre une bonne qualité d’eau.

Algues 

Étant donné la petite quantité d’eau qu’ils contiennent, les bassins peu profonds entraînent la formation d’algues car la température de l’eau grimpe plus facilement.

  • L’afflux de substances nutritives dans l’eau la fera verdir. On peut l’expliquer par un trop grand nombre de poissons, par une suralimentation de ces derniers ou par une décomposition excessive de la végétation. Ajouter plus de plantes, enlever des poissons, moins nourrir ces derniers ou ajouter un système de filtration pour nettoyer l’eau.
  • Remplacer l’eau infestée d’algues par de l’eau propre ne fera qu’accroître la formation des algues, car vous aurez ajouté de toutes nouvelles substances nutritives.
  • Il est préférable de combattre la formation des algues par des moyens naturels, plutôt qu’avec des produits chimiques. Ces produits nettoient votre eau à court terme, mais l’opération devra être souvent répétée. Ces produits peuvent aussi nuire aux plantes et aux poissons de votre jardin aquatique.

Poissons 

Il est recommandé d’avoir au minimum un poisson dans votre jardin aquatique, pour manger les larves de moustiques qui tenteront de s’y reproduire.

  • La règle générale est d’avoir un maximum de 1 po de poisson par pied carré de surface dans votre bassin, car les poissons produisent des substances nutritives qui permettent aux algues de pousser. Ne pas oublier que petit poisson deviendra grand!
  • Si vous ne disposez que de quelques poissons dans votre jardin aquatique, ils se nourriront d’insectes et de végétaux. Si vous en avez un plus grand nombre ou que vous désirez les voir venir à la surface pour le plaisir de les observer, utiliser de la nourriture pour poissons qui sera totalement consommée en moins de 5 Enlever la nourriture non consommée pour éviter qu’elle pourrisse au fond du bassin et favorise la formation d’algues.

Conseil de pro

Ne négligez pas le choix du dimensionnement de la pompe. La circulation d’eau générée par la pompe doit être suffisante pour maintenir la qualité de l’eau du jardin aquatique nécessaire à la survie des plantes et des poissons. Si vous prévoyez ajouter des accessoires – une fontaine ou une chute d’eau – prenez-les en compte.

En général, la pompe doit pomper la moitié du volume du bassin par heure. Donc, si votre jardin aquatique fait 2 000 gallons, la pompe devrait fournir un débit de 1 000 gallons/heure.

Choisir ses plantes aquatiques

Créer un jardin aquatique, c’est reproduire un milieu naturel complexe et magnifique dans lequel les plantes et poissons ne jouent pas seulement un rôle esthétique.


Les plantes aquatiques jouent un rôle indispensable dans l’écosystème de votre bassin :

  • Elles sont essentielles à l’équilibre écologique du bassin.Sans elles, l’eau ne serait pas source de vie :
    • Elles fournissent de l’ombre à l’eau, la gardant fraîche tout en réduisant les risques de formation d’algues.
    • Elles oxygènent l’eau.
    • Elles purifient l’eau et la rendent plus claire.
    • Elles nourrissent et abritent les formes de vie microscopiques dont les poissons s’alimentent à leur tour et qui ont d’autres fonctions essentielles.
  • Elles dissimulent les indices d’artificialité du bassin (la toile, les tuyaux, les éclairages, etc.).
  • Elles sont un complément aux systèmes d’aération et de filtration mécaniques. Le plus souvent, elles les remplacent.

Pour assurer la santé et l’équilibre de votre jardin aquatique, il est recommandé d’utiliser des plantes aquatiques des groupes suivants et selon le ratio indiqué.

Type de plantes aquatiques
Flottantes
Submergées ou oxygénées
Végétation émergente
Nénuphars
Ratio
2 pour 1,5 m2.
4 pour 1 m2.
Variable, au besoin.
1 pour 2 m2.
Fonction
  • Purifient l’eau.
  • Fournissent de l’ombre et conservent l’oxygène du bassin.
  • Constituent un refuge pour les petits poissons.
  • Très utiles lorsque de jeunes nénuphars commencent à pousser.
  • Oxygènent l’eau.
  • Purifient l’eau.
  • Nourrissent les poissons.
  • Fournissent de l’ombre au bassin.
  • Purifient l’eau par l’intermédiaire des colonies de bactéries qu’elles abritent.
  • Assurent la transition entre le bassin et le reste du jardin.
  • Constituent un refuge pour les petits poissons, les grenouilles, les crapauds et les oiseaux aquatiques.
  • Embellissent le jardin aquatique et l’intègrent dans son environnement.
  • Fournissent de l’ombre et conservent l’oxygène du bassin.
  • Purifient l’eau.
  • Protègent les poissons.
  • Embellissent le bassin grâce à leurs fleurs spectaculaires.
Description
  • Elles ne touchent pas au fond du bassin.
  • Elles flottent librement à la surface de l’eau, se déplaçant au gré du vent.
  • La plupart sont des plantes annuelles tropicales.
  • Elles sont essentielles dans un jardin aquatique.
  • Elles sont totalement submergées, et leurs racines sont soit au fond du bassin, soit à la surface de l’eau.
  • Leurs racines peuvent se trouver dans le sol ou dans des pots. Bien souvent, la tige, les feuilles et les fleurs ressortent de l’eau.
  • Ces plantes qu’on appelle « de milieu humide » sont très diversifiées.
  • Elles incluent les plantes paludéennes, qui poussent hors de l’eau, les plantes des marais, dont le pied est toujours sous l’eau, et les plantes du littoral, qui poussent sur les terrains qui bordent les étendues d’eau et apprécient les sols humides, mais pas l’eau stagnante.
  • Ils sont essentiels dans un jardin aquatique.
  • Ils sont également appelés « plantes à feuilles flottantes ».
  • Les racines sont au fond ou dans des pots placés au fond.
  • Les feuilles flottent à la surface de l’eau, tout comme les fleurs qui en émergent.
Entretien
  • Elles ne nécessitent pas d’être plantées ou fertilisées.
  • On doit simplement les placer à la surface de l’eau.
  • Elles sont placées dans des paniers spécialement conçus pour cet usage et posés au fond du bassin.
  • Les paniers facilitent le nettoyage du jardin aquatique et l’entretien des plantes.
  • On peut leur donner des fertilisants pour plantes aquatiques.
  • Placer les plantes émergentes dans un panier et les plantes paludéennes dans un pot, à l’étage le moins profond du bassin. Les plantes aquatiques placées dans des paniers submergés se portent mieux si le sol est spécifiquement conçu pour elles.
  • Les plantes des marais et les plantes du littoral doivent être placées au bord de l’eau ou juste à côté. On peut leur donner des fertilisants pour plantes aquatiques.
  • Ils sont placés dans des paniers spécialement conçus pour cet usage et posés au fond du bassin.
  • Les nénuphars requièrent une fertilisation annuelle avec un fertilisant spécial.
Type de plantes aquatiques
Flottantes
Submergées ou oxygénées
Végétation émergente
Nénuphars
Ratio
2 pour 1,5 m2.
4 pour 1 m2.
Variable, au besoin.
1 pour 2 m2.
Fonction
  • Purifient l’eau.
  • Fournissent de l’ombre et conservent l’oxygène du bassin.
  • Constituent un refuge pour les petits poissons.
  • Très utiles lorsque de jeunes nénuphars commencent à pousser.
  • Oxygènent l’eau.
  • Purifient l’eau.
  • Nourrissent les poissons.
  • Fournissent de l’ombre au bassin.
  • Purifient l’eau par l’intermédiaire des colonies de bactéries qu’elles abritent.
  • Assurent la transition entre le bassin et le reste du jardin.
  • Constituent un refuge pour les petits poissons, les grenouilles, les crapauds et les oiseaux aquatiques.
  • Embellissent le jardin aquatique et l’intègrent dans son environnement.
  • Fournissent de l’ombre et conservent l’oxygène du bassin.
  • Purifient l’eau.
  • Protègent les poissons.
  • Embellissent le bassin grâce à leurs fleurs spectaculaires.
Description
  • Elles ne touchent pas au fond du bassin.
  • Elles flottent librement à la surface de l’eau, se déplaçant au gré du vent.
  • La plupart sont des plantes annuelles tropicales.
  • Elles sont essentielles dans un jardin aquatique.
  • Elles sont totalement submergées, et leurs racines sont soit au fond du bassin, soit à la surface de l’eau.
  • Leurs racines peuvent se trouver dans le sol ou dans des pots. Bien souvent, la tige, les feuilles et les fleurs ressortent de l’eau.
  • Ces plantes qu’on appelle « de milieu humide » sont très diversifiées.
  • Elles incluent les plantes paludéennes, qui poussent hors de l’eau, les plantes des marais, dont le pied est toujours sous l’eau, et les plantes du littoral, qui poussent sur les terrains qui bordent les étendues d’eau et apprécient les sols humides, mais pas l’eau stagnante.
  • Ils sont essentiels dans un jardin aquatique.
  • Ils sont également appelés « plantes à feuilles flottantes ».
  • Les racines sont au fond ou dans des pots placés au fond.
  • Les feuilles flottent à la surface de l’eau, tout comme les fleurs qui en émergent.
Entretien
  • Elles ne nécessitent pas d’être plantées ou fertilisées.
  • On doit simplement les placer à la surface de l’eau.
  • Elles sont placées dans des paniers spécialement conçus pour cet usage et posés au fond du bassin.
  • Les paniers facilitent le nettoyage du jardin aquatique et l’entretien des plantes.
  • On peut leur donner des fertilisants pour plantes aquatiques.
  • Placer les plantes émergentes dans un panier et les plantes paludéennes dans un pot, à l’étage le moins profond du bassin. Les plantes aquatiques placées dans des paniers submergés se portent mieux si le sol est spécifiquement conçu pour elles.
  • Les plantes des marais et les plantes du littoral doivent être placées au bord de l’eau ou juste à côté. On peut leur donner des fertilisants pour plantes aquatiques.
  • Ils sont placés dans des paniers spécialement conçus pour cet usage et posés au fond du bassin.
  • Les nénuphars requièrent une fertilisation annuelle avec un fertilisant spécial.

Installer son bassin selon le matériau choisi

Il est important de se rappeler que les toiles permettent une plus grande créativité quant à la forme de votre jardin aquatique, et que les coques préformées peuvent être plus faciles à installer s’il s’agit d’un petit bassin. Voici quelques conseils d’installation selon le type de matériau choisi.

Aménager un bassin avec une coque prémoulée 

  1. Choisir l’emplacement idéal pour le bassin et en marquer le contour en disposant des piquets de bois.
  2. Creuser un trou de la même forme que le bassin, mais légèrement plus grand, en s’assurant que le bord du bassin est plus haut de quelques pouces par rapport au niveau du sol, pour empêcher les eaux de ruissellement de contaminer le bassin.
  3. Placer le bassin dans le trou et le niveler en utilisant un niveau à bulle. S’assurer que le sol est bien compacté sous le bassin et que ce dernier repose bien sur le sol sur toute sa surface.
  4. Remplir le bassin d’eau jusqu’au tiers de sa hauteur, puis commencer à remblayer le pourtour extérieur du bassin avec du sable. Ajouter un peu d’eau au sable pour qu’il soit plus compacté.
  5. Continuer à remplir le bassin tout en remblayant le pourtour extérieur de sable.
  6. Installer la pompe, le filtre et la buse à écoulement en cloche. La pompe doit être placée le plus loin possible de la chute d’eau pour assurer une meilleure circulation, et ne devrait jamais se trouver au point le plus bas du bassin. Si la canalisation de retour de la chute d’eau était déplacée (par un animal qui creuse ou un enfant qui joue), la totalité de l’eau du bassin serait alors drainée.
  7. Décorer le bassin et son pourtour avec des pierres, des galets et des accessoires.
  8. Choisir les variétés et les quantités de plantes aquatiques nécessaires pour assurer l’équilibre biologique adéquat du jardin aquatique.

Aménager un bassin avec une toile 

  1. Choisir l’emplacement idéal pour le bassin et en marquer le contour et la forme en disposant des piquets de bois.
  2. Creuser un trou en respectant les différentes profondeurs d’étages et en s’assurant que les bords du bassin sont bien nivelés.
  3. Placer la sous-couche de protection et la toile dans le trou, et les maintenir en place avec des pierres. La sous-couche de protection protège la toile contre les perforations dues aux racines et aux pierres pointues.
  4. Remplir le bassin d’eau tout en lissant la toile à mesure.
  5. Installer la pompe, le filtre et la buse à écoulement en cloche. La pompe doit être placée le plus loin possible de la chute d’eau pour assurer une meilleure circulation, et ne devrait jamais se trouver au point le plus bas du bassin. Si la canalisation de retour de la chute d’eau était déplacée (par un animal qui creuse ou un enfant qui joue), la totalité de l’eau du bassin serait alors drainée.
  6. Décorer le bassin et son pourtour avec des pierres, des galets et des accessoires.
  7. Choisir les variétés et quantités de plantes aquatiques nécessaires pour assurer l’équilibre biologique adéquat du jardin aquatique.

Liste des matériaux de base

  • Toile imperméable ou coque prémoulée
  • Sable fin, sans caillou
  • Galets et pierres pour bassins de tailles variées.
  • Colle

Liste des matériaux optionnels 

  • Pompe submersible (sa puissance dépendra de la distance à laquelle elle sera installée et de la taille du jet)
  • Éclairage extérieur
  • Fontaine
  • Filtre
  • Poissons

Tous les accessoires pour jardin d’eau disponibles.

Bien entretenir son jardin aquatique

L’entretien d’un jardin aquatique varie en fonction des périodes de l’année. Voici quelques conseils d’entretien pour chaque saison.

Au printemps – Ramener le jardin aquatique à la vie

  1. Lorsque la température dépasse les 7 °C, c’est le moment de démarrer le système de filtration.
  2. Inspecter le jardin aquatique, les pompes, les canalisations et les raccords pour vérifier que tout est en bon état.
  3. Si plus de 2,5 cm de vase ou de dépôt se sont accumulés au cours de l’hiver, il faut vider le jardin aquatique.
  4. Vérifier les caractéristiques de l’eau, notamment les nutriments, et utiliser les additifs nécessaires pour que l’eau atteigne un niveau de nutriments optimal.
  5. Rempoter les plantes du bassin.
  6. Chaque printemps, s’attendre à ce que l’eau du bassin verdisse à cause des algues. Elles poussent plus vite que les autres plantes. Lorsque les autres plantes commenceront à pousser, les algues seront éliminées. Il faut simplement être patient.

L’été – Combattre les algues et profiter du jardin aquatique

  1. Avec un ensoleillement prolongé, des températures plus chaudes et de hauts niveaux organiques, toutes les conditions sont réunies pour le développement d’algues. Lutter contre les algues en ajoutant de l’oxygène dans votre eau grâce à l’installation d’une fontaine, d’une chute d’eau ou d’un aérateur.
  2. Ajouter des escargots peut aider à faire en sorte que les algues n’infestent pas les parois et les pierres de votre jardin aquatique.
  3. La prolifération des moustiques peut être un problème pendant l’été. Si le bassin ne contient pas de poisson, envisager d’en introduire un afin qu’il mange les larves de moustique. Il est également possible de favoriser le mouvement de l’eau dans le bassin pour empêcher l’eau de stagner et les moustiques de proliférer.

L’automne – Préparer le jardin aquatique pour l’hiver

  1. Utiliser un filet pour enlever les feuilles mortes et les autres composés organiques avant l’hiver.
  2. Comme les poissons et escargots deviennent moins actifs, il faut s’attendre à un afflux d’algues. Éviter de faire un nettoyage en profondeur, qui ne ferait qu’accroître la prolifération des algues à cause de l’ajout des nutriments contenus dans l’eau utilisée pour nettoyer.
  3. Rentrer les plantes non rustiques à l’intérieur.
  4. Tailler les plantes rustiques et les placer dans les endroits les plus profonds du bassin.
  5. Consulter les spécialistes chez qui les plantes et les animaux ont été achetés pour connaître les soins à leur apporter durant les mois d’hiver.

L’hiver – Préserver et planifier

  • Si un ou des poissons habitent le jardin d’hiver, toujours conserver un trou dans la glace pour permettre aux gaz toxiques produits par la décomposition des végétaux de s’échapper. Plusieurs solutions sont possibles pour ce faire :
    • Déplacer la pompe près de la surface de l’eau, où elle fera des bulles et empêchera la glace de se former.
    • Utiliser un dégivreur flottant ou verser une casserole d’eau chaude sur la glace pour la faire fondre.
    • Ne pas utiliser de marteau pour casser la glace, pour ne pas nuire aux poissons.
  • Planifier l’ajout d’accessoires – éclairage, chute d’eau – et des espèces de plantes et d’animaux pour le printemps à venir.

Produits recommandés