• icon-wishlist
  • icon-cart
Détails

Choisir le poêle à bois idéal

Bien des propriétaires de maison découvrent les avantages – aussi bien esthétiques que financiers – qu’il y a à jumeler un poêle à bois à leur système de chauffage. Suivez notre guide pour trouver l’appareil qui saura garder votre maison confortable en hiver.

Catégories de poêle à bois

Les poêles à bois se déclinent en deux catégories, selon leur source d’alimentation. Le premier type de poêle produit de la chaleur en brûlant des bûches de bois, tandis que le second le fait en brûlant des granules de bois, généralement composées de sciure de bois comprimée. La plupart des poêles à granules de bois comportent aussi une trémie – composante permettant l’alimentation automatique. Les deux types de poêles peuvent fournir un chauffage d’appoint éconergétique et contribuer à réduire la facture de chauffage. Ils ne sont cependant pas conçus exactement pour les mêmes usages. Le poêle à bois classique, alimenté avec des bûches, a été pensé pour donner du chauffage rapidement et de façon occasionnelle, alors que le poêle à granules de bois est plutôt destiné à produire un chauffage uniforme sur de longues périodes. Autre différence notable : le poêle à granules de bois peut s’installer en fonction d’une sortie horizontale ou verticale, alors que le poêle à bois classique nécessite un système d’évacuation vertical et, donc, la présence d’une cheminée ou d’un foyer.

Conseil de pro

Les résidants de Montréal doivent connaître le règlement sur les poêles à bois entré en vigueur en 2015. Ceux de certains arrondissements sont tenus de déclarer la propriété d’un poêle à bois, de s’assurer que leur poêle est conforme aux normes EPA ou CSA/B415.1-10 (c’est-à-dire qu’il n’émet pas plus de 2,5 grammes de particules fines par heure) et de respecter l’interdiction d’utiliser leur appareil durant les avertissements de smog.

Poêle à bois et poêle à granules

Quel type de poêle convient le mieux à votre maison? Voici une synthèse des caractéristiques de chacun.
Caractéristiques
Facilité d’installation
Efficacité
Taxes vertes
Coûts
Conditions d’installation
Coût d’entretien
Poêle à bois
Grande
Moyenne
Élevées
Élevés
Modérées
Élevé
Poêle à granules de bois
Moyenne
Grande
Modérées
Modérés
Modérées
Faible
Caractéristiques
Facilité d’installation
Efficacité
Taxes vertes
Coûts
Conditions d’installation
Coût d’entretien
Poêle à bois
Grande
Moyenne
Élevées
Élevés
Modérées
Élevé
Poêle à granules de bois
Moyenne
Grande
Modérées
Modérés
Modérées
Faible

Empreinte écologique

Pourvu que le bois utilisé vienne de forêts gérées durablement, le fonctionnement du poêle sera essentiellement neutre en carbone. En effet, les arbres recyclent le gaz carbonique (CO2); ils libèrent l’oxygène et intègrent le carbone dans leur structure. Quand un arbre est employé comme combustible, la quantité de CO2 relâchée dans l’atmosphère est comparable à celle qui serait libérée pendant sa décomposition naturelle.

La combustion du bois peut cependant nuire à la qualité de l’air si elle produit un feu couvant, reconnaissable à sa fumée bleue-grise. Le meilleur moyen d’éviter cette pollution est d’utiliser un modèle de poêle récent, homologué par l’EPA ou la CSA. Avec les nouveaux modèles, la réduction des émissions peut atteindre 90 %. En utilisant des bûches et des granules propres et sèches et en choisissant un poêle de la bonne taille pour votre maison, vous contribuerez aussi à la réduction des émissions.

Accessoires pratiques

Divers accessoires facilitent l’utilisation et l’entretien d’un poêle à bois. Voici quelques-uns des plus populaires, que vous aimerez avoir à portée de main.

Outils pour le poêle

Le tisonnier, le râteau, la pelle et le balai sont les indispensables de la gestion du feu et du retrait des cendres. Souvent vendus ensemble, ils sont à la fois fonctionnels et décoratifs.

Seau à cendres

Le seau à cendres est essentiel pour nettoyer le poêle après une attisée. On l’utilise avec la pelle à cendres, qui fait le gros du travail de ramassage, et le balai, qui déloge ce qu’il reste de cendres dans les recoins. Le seau à cendre peut aussi servir à ranger le bois d’allumage.

Aspirateur à cendres

Pour un nettoyage en un clin d’œil, envisagez l’achat d’un aspirateur à cendres. Vous n’aurez qu’à appuyer sur un bouton pour débarrasser votre poêle de ses cendres froides. De plus, les filtres perfectionnés de ces appareils spécialisés limitent énormément le déplacement de poussière.

Ventilateur

Le ventilateur peut améliorer l’efficacité énergétique de votre poêle en dispersant la chaleur beaucoup plus rapidement. Il est particulièrement utile dans les maisons à aires ouvertes.

Gants

Les gants pour poêles et foyers sont faits d’un matériau résistant à la chaleur qui protège vos mains quand vous ouvrez la porte du poêle ou y remettez des bûches ou des granules.

Porte-bûches

Si vous possédez un poêle à bois classique, vous apprécierez cet accessoire pour garder quelques bûches proprement rangées à portée de main. Certains modèles sont portatifs et facilitent le transport du bois.

Installation d’un poêle à bois classique

Avant de procéder à l’installation d’un poêle à bois, vérifiez si vous avez besoin d’un permis de construction et obtenez-en un, le cas échéant. Pensez aussi à informer votre agent d’assurance habitation de cet ajout à votre propriété, afin que votre police puisse être actualisée.
Voici maintenant ce dont vous aurez besoin pour installer votre poêle à bois :

Où installer un poêle à bois

Le choix de l’emplacement du poêle revêt une grande importance. D’abord et avant tout, le poêle doit être installé là où sa chaleur sera le mieux utilisée. Le rez-de-chaussée est généralement à privilégier, plus particulièrement le salon ou la cuisine. Un emplacement central favorisera aussi la dispersion de la chaleur sur de plus grandes distances.

On peut installer un poêle à bois à peu près n’importe où, pourvu que l’endroit choisi offre un dégagement adéquat pour l’appareil lui-même et pour l’installation conforme de la cheminée. L’emplacement doit aussi permettre d’installer le tuyau du poêle à la verticale.

Choisir la bonne capacité de chauffage

Il existe des poêles à bois de capacités et de tailles variées. Une grande capacité n’est pas toujours nécessaire. S’il est trop gros pour l’espace à chauffer, le poêle risquera en fait de rendre la pièce inconfortable. Cela dit, il ne doit pas non plus être trop petit, car il pourrait alors être surutilisé. En résumé, les petites unités sont parfaites pour le chauffage par zone dans les petits espaces, tandis que les gros appareils conviennent mieux aux aires ouvertes, où la chaleur pourra circuler.

Pour une utilisation et un usage sécuritaire

Pour avoir l’assurance que votre poêle à bois sera installé de façon sécuritaire et selon les normes, faites appel à des professionnels formés. Il est déconseillé de raccorder un poêle à bois à une cheminée existante et commencer à l’utiliser sans plus de précautions. Une installation professionnelle assurera à la fois votre sécurité et le bon fonctionnement de votre poêle.

Il est aussi fortement recommandé d’installer un détecteur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone dans la pièce où est situé le poêle à bois, ou à proximité. Ainsi, en cas de combustion anormale, ces appareils vous alerteraient rapidement.

Conseils pour l’entretien

Il est important de bien entretenir son poêle à bois pour qu’il produise une combustion propre et efficace. Un bon entretien réduit aussi le risque d’incendie ou d’émissions dangereuses. Voici quelques conseils à ce sujet :
  • Retirez régulièrement les cendres du poêle, avec une pelle et un seau ou avec un aspirateur à cendres, pour garder l’appareil propre et pouvoir y charger davantage de bûches ou de granules.
  • Au moins deux fois par année, procédez à un nettoyage soigné de votre poêle et de ses conduits d’évacuation.
  • Inspectez les conduits et la cheminée à la recherche de signes de détérioration comme des renflements, de la corrosion ou des taches de rouille.
  • Nettoyez la porte vitrée du poêle avec un linge humide ou un nettoyant spécialement conçu à cette fin, pour éliminer les cendres ou les taches.
  • Inspectez les joints d’étanchéité de la porte et de tout autre composant et remplacez-les quand ils commencent à montrer des signes d’usure.
  • Au moins tous les deux ans, faites faire un entretien professionnel de votre poêle à bois pour vous assurer de son bon fonctionnement et pour prolonger sa durée de vie.

Produits recommandés

Voir tous les poêles à bois