• icon-wishlist
  • icon-cart

Bien choisir et planter vos arbres et végétaux

Profiter de la beauté naturelle d’arbres et de végétaux que vous avez plantés vous-même, c’est possible! Voici quelques conseils pour réussir l’intégration d’arbres, d’arbustes et de plantes à votre aménagement paysager.

Avant d’acheter

Considérez chacun des éléments suivants avant d’acheter les arbres et plantes qui prendront racine sur votre terrain :
  • Type de sol : texture, structure, drainage, pH, etc.
  • Conditions climatiques du site de plantation : vent, rigueurs de l’hiver.
  • Fonction utile de la plante : brise-vent, protection contre le bruit, ombrage, mise en valeur de l’aménagement, etc.
  • Dimension et forme de la plante à maturité.
  • Ensoleillement et quantité d’eau nécessaires à la survie de la plante.
  • Résistance de la plante aux insectes, aux maladies et à divers problèmes comme le sel de déglaçage.
  • Éléments à proximité : fils électriques, maison, route, terrain voisin, végétaux déjà établis, etc.
Tenir compte de ces critères assurera le succès de votre projet de plantation. Vous profiterez ainsi longtemps de la beauté que vos végétaux ont à offrir.

Conseil de pro

N’oubliez pas que vos arbres et plantes grandiront! Consultez les étiquettes des végétaux que vous achetez, ou mieux, un spécialiste d’une pépinière, pour connaître l’espacement à respecter afin d’assurer santé et longue vie à vos arbres et plantes.

Quand planter

Plantes en contenants ou en mottes

  • En tout temps durant la saison sauf si la motte se brise. Dans ce cas, suivre la méthode de plantation des plantes à racines nues.
  • Au printemps, planter lorsque le sol est dégelé et suffisamment sec pour être travaillé.
  • Éviter de planter les plantes ligneuses peu rustiques à l’automne. Notez que planter tardivement de petites plantes ou arbustes à l’automne est risqué, car au printemps suivant, on peut parfois observer le soulèvement des mottes en raison du gel du sol.

Plantes à racines nues

  • Au printemps avant le débourrement des bourgeons.
  • OU
  • À l’automne en période de dormance. Notez que la reprise des végétaux à racines nues est un peu plus risquée que celle des végétaux en contenants ou en mottes.
Le choix de variétés à racines nues est maintenant assez restreint en magasin. Ils sont souvent moins coûteux, car on ne paie pas pour le contenant, le terreau ou le temps de rempotage. Les arbustes vendus pour réaliser une haie sont parfois offerts à racines nues.

Où planter

L’important est de s’assurer de placer votre plante à un endroit qui lui convient et qui lui permettra de s’épanouir.
  • Planter les petits arbres et les arbustes à au moins 1 mètre de distance des fondations, et les spécimens à grand déploiement à 10 ou 15 mètres de votre résidence.
  • Pour les massifs et les haies, respecter une certaine distance de plantation selon l'étalement moyen des sujets matures.
  • Éviter de planter les arbres de grande taille près des fils électriques, des champs d’épuration et autres obstacles qui nuiraient à leur développement.

Acheter la bonne quantité de terre

Calculer la quantité de terre nécessaire à votre projet de plantation, soit pour niveler votre terrain avant le jour J, soit pour planter votre nouvelle haie. L’outil calcule aussi les quantités de compost, de fumier, de paillis et de pierre blanche nécessaire à votre projet.
Calculer la quantité de terre

Comment entretenir

Règle générale, ces 3 tâches sont à réaliser souvent au fil de la saison :
  • Éviter de laisser pousser le gazon ou les mauvaises herbes au pied des végétaux plantés.
  • Éliminer les gourmands, ces branches ou tiges qui partent du tronc ou des tiges, mais qui ne produisent pas. Ils détournent la sève des tiges et rameaux productifs.
  • Surveiller les tuteurs et leurs attaches pour qu’ils ne blessent pas le tronc ou les branches.

Arrosage

N’oubliez pas : trop d’eau nuit autant à vos plantes que pas assez. Un arrosage trop superficiel encourage vos arbres et vos plantes à développer leurs racines en surface et les rend plus fragiles.
  • Arroser généreusement au moins 1 fois par semaine durant la première saison de croissance pour que l’eau pénètre à une profondeur de 30 cm dans le sol.
  • Éviter les excès d’eau en dehors des périodes de canicule.
  • Arroser graduellement pour éviter le ruissellement.
  • Arroser le matin pour permettre au feuillage de sécher rapidement. Noter qu’un feuillage mouillé et des températures fraîches encouragent le développement des maladies.

Conseil de pro

Ajouter du paillis est une excellente façon de prévenir la perte d’humidité, de réduire le nombre de mauvaises herbes et même d’empêcher les maladies du sol de se propager à vos végétaux. Il suffit souvent de 7,5 cm (3 po) de paillis empêcher la pousse de la plupart des mauvaises herbes!

Fertilisation

À mesure que vos végétaux poussent, ils consomment les nutriments dans le sol. Fertiliser vos plantes avec un engrais adéquat leur fournit les nutriments dont ils ont besoin au fil de leur croissance et selon la période de l’année.
  • Avant d'utiliser un amendement ou un engrais, toujours lire l'étiquette du produit et suivre les recommandations du fabricant.
  • Porter une attention particulière au mode d'emploi, aux précautions à prendre avant, pendant et après l'utilisation du produit et aux conditions d'entreposage.
  • Noter que le type d’engrais requis pour les arbres, arbustes feuillus, conifères et les plantes grimpantes non fleurissantes ressemble à une formule dont les proportions sont similaires à 5-2-2. Les plantes qui fleurissent peuvent recevoir un engrais qui contient moins d’azote, comme le 3-3-5.
  • Fertiliser au printemps avant le départ de la végétation. La dose recommandée d’application est généralement basée sur le gabarit de la plante et sur le type de formulation. La posologie est indiquée par les manufacturiers.
  • Privilégier les engrais organiques granulés plutôt que les engrais solubles.
  • De préférence, faire l’application au sol sous le périmètre des branches pour une meilleure absorption par les racines.
  • Fertiliser les plantes de gros gabarit en creusant des trous entre 13 et 30 cm de profondeur pour y incorporer l’engrais granulé.
  • Espacer les trous de 30 cm dans le cas de petits arbustes, conifères ou arbres, et de 60 cm dans le cas de grosses plantes.
  • Arroser et remplir les trous de terre.

Fertilisation des plantes ligneuses

Les plantes ligneuses incluent les petits arbres, les plantes et les arbustes dont la tige est composée de bois (lignine).
  • Dans bien des cas, il n’est pas nécessaire de rajouter de l’engrais aux plantes ligneuses en cours de saison.
  • On ne doit jamais fertiliser cette catégorie de plantes après la mi-juillet afin de favoriser l’aoûtement – transformation des rameaux en bois et/ou maturation des fruits – des plantes avant l’hiver.
  • Si la croissance des plantes est très forte et qu’il y a une taille sévère, il n’est pas nécessaire de les fertiliser chaque année.