• icon-wishlist
  • icon-cart
Détails

Choisir une cloueuse ou une agrafeuse

Découvrez dans ce guide comment choisir la cloueuse ou l’agrafeuse qui rendra vos travaux d’assemblage et de construction plus faciles et rapides.

Le fonctionnement de l’appareil

Les agrafeuses et cloueuses utilisent de l’air comprimé, un gaz, l’électromagnétisme ou un ressort pour propulser des agrafes ou des clous.

Les clous et agrafes, offertes en bandes ou en bobines, se chargent dans l’appareil et permettent le clouage répété.

La propulsion se déclenche de deux manières :

  • En pressant la gâchette, puis en exerçant une pression du bec sur la surface à clouer. Chaque appui du bec sur la surface enfonce un clou, et permet d’effectuer rapidement des travaux répétitifs (ex. : bardeaux de toitures). Cette méthode demande un peu d’adaptation : si l’appareil n’est pas soulevé assez rapidement, il risque d’éjecter deux clous au lieu d’un seul. De plus, l’utilisateur doit être très attentif pour éviter les accidents.
  • En appuyant d’abord le bec sur la surface à clouer, puis en pressant la gâchette. Cette séquence doit être répétée pour chaque clou enfoncé. Cette méthode séquentielle est la plus sécuritaire des deux.

De plus en plus de cloueuses offrent ces deux fonctions, laissant ainsi le choix à l’utilisateur. Les agrafeuses et les cloueuses utilisent les mêmes principes de propulsion.

  • Sur quelques appareils spécialisés, comme l’agrafeuse à rembourrage, le mécanisme d’éjection de l’agrafe se déclenche uniquement par la gâchette, comme le font les agrafeuses « à main » traditionnelles.

L’agrafeuse à plancher nécessite quant à elle un impact sur un butoir pour déclencher la propulsion de l’attache.

Les composantes d’une cloueuse

1. Le déflecteur d’échappement
Il laisse ressortir l’air comprimé. Mobile sur certains appareils, il est possible d’en orienter la direction pour éviter de recevoir de la poussière et de la sciure de bois au visage.

2. Le raccord pour alimentation d’air
Le raccord standardisé permet de brancher le tuyau d’alimentation d’air à l’aide d’un connecteur rapide.

3. La gâchette
Elle sert au déclenchement de la percussion qui enfonce le clou. Selon les appareils, elle est utilisée seule ou en combinaison avec un bec déclencheur.

4. Le taquet d’ouverture du chargeur
Il permet l’ouverture du chargeur pour y insérer les recharges de clous ou d’agrafes.

5. Le chargeur
Il contient des recharges des agrafes ou des clous conçus pour l’appareil.

6. Le réglage de profondeur
La molette de réglage de profondeur permet d’ajuster la force avec laquelle les clous ou les agrafes s’enfoncent dans le matériau, et par conséquent, la profondeur. En l’absence de ce réglage, la profondeur peut être ajustée en modifiant la pression sur le compresseur.

7. La sortie des attaches
Les clous ou les agrafes sortent à l’arrière du bec déclencheur.

8. Le bec déclencheur
Le bec déclencheur, utilisé conjointement avec la gâchette, provoque la percussion qui enfonce le clou. Le bec doit être appuyé sur la surface à clouer et la gâchette doit être enfoncée pour que les attaches soient expulsées.

9. Le loquet de dégagement
Il permet d’ouvrir le couvercle de l’appareil, facilement et sans clé, pour dégager les clous coincés. 

Les types de recharges

Il existe deux types de recharges de clous et agrafes, à bande et à bobine.

Recharge à bande

  • Le chargement est simple et rapide. Simplement glisser la bande dans le chargeur de l’appareil.
  • Le nombre d’attaches par bande varie de 20 à 40 pour les clous à charpente, et jusqu’à 120 pour les microclous.
  • Le boîtier de l’appareil est plus étroit. Il se faufile plus aisément dans les espaces restreints.
  • Certains appareils acceptent une seule sorte de recharge à bande, et d’autres en acceptent deux.
  • Le prix de revient par clou est plus élevé qu’avec les modèles à chargeur à bobine.

Recharge à bobine

  • La bobine doit être enfilée, ce qui demande un peu plus de temps et de manipulations pour les recharges.
  • Le chargeur à bobine contient de 120 à 300 attaches. Les recharges sont ainsi moins fréquentes qu’avec les chargeurs à bande.
  • Le boîtier de l’appareil est plus lourd, donc plus difficile à manœuvrer dans toutes les directions.
  • Le prix de revient par clou est moins élevé qu’avec les modèles à chargeur à bande.

Les clous sont recouverts d’un enduit à deux fonctions, soit de lubrifier et solidifier.

  • La chaleur dégagée lors du clouage fait « fondre » l’enduit, ce qui lubrifie le clou et facilite l’enfoncement.
  • En refroidissant, l’enduit se transforme en « colle » qui solidifie la prise du clou.
  • Cet enduit n’est pas présent sur les clous à toiture.
Type de recharges
Angle
Caractéristiques
Appareils
Bandes d’attaches encollées
90 degrés
Clous sans tête ou clous à finir (ou agrafes) collés directement les uns sur les autres, formant une bande.
  • Agrafeuse
  • Cloueuse-agrafeuse
  • Cloueuse à finition droite
Bandes de plastique
20 à 21 degrés
  • Clous à tête pleine, reliés par une bande de plastique.
  • Sur ce type de bande, les clous sont moins nombreux, car plus espacés les uns des autres.
Cloueuse à charpente
Bandes de papier
28 à 34 degrés
  • Clous à tête en D, permettant de mettre plus de clous par bande, reliés par une bande de papier.
  • Type le plus économique et sur lequel les clous sont les moins espacés.

Cloueuse à charpente

Note : la cloueuse à charpente utilisant les recharges à bandes de papier est la plus populaire.

Bandes en broche métallique
28 degrés
Clous à tête en D, reliés par des broches métalliques.
Cloueuse à charpente
Bobines
15 à 16 degrés
Clous à tête pleine, reliés par des broches métalliques, formant une bande souple enroulée sur elle-même.
  • Cloueuse à toiture
  • Cloueuse à charpente
  • Cloueuse à revêtement
Type de recharges
Angle
Caractéristiques
Appareils
Bandes d’attaches encollées
90 degrés
Clous sans tête ou clous à finir (ou agrafes) collés directement les uns sur les autres, formant une bande.
  • Agrafeuse
  • Cloueuse-agrafeuse
  • Cloueuse à finition droite
Bandes de plastique
20 à 21 degrés
  • Clous à tête pleine, reliés par une bande de plastique.
  • Sur ce type de bande, les clous sont moins nombreux, car plus espacés les uns des autres.
Cloueuse à charpente
Bandes de papier
28 à 34 degrés
  • Clous à tête en D, permettant de mettre plus de clous par bande, reliés par une bande de papier.
  • Type le plus économique et sur lequel les clous sont les moins espacés.

Cloueuse à charpente

Note : la cloueuse à charpente utilisant les recharges à bandes de papier est la plus populaire.

Bandes en broche métallique
28 degrés
Clous à tête en D, reliés par des broches métalliques.
Cloueuse à charpente
Bobines
15 à 16 degrés
Clous à tête pleine, reliés par des broches métalliques, formant une bande souple enroulée sur elle-même.
  • Cloueuse à toiture
  • Cloueuse à charpente
  • Cloueuse à revêtement

Les types de propulsion

Divers types de propulsion des clous ou des agrafes sont rencontrés sur les cloueuses et agrafeuses. Le tableau ci-dessous vous permet de comprendre les différents systèmes de propulsion.

Type de propulsion
Mobilité
Principe
Caractéristiques
Air comprimé (pneumatique)
Faible, car il doit être relié à un compresseur, lui-même relié à une source d’électricité.
La pression d’air comprimé fournie par le compresseur propulse le piston.
  • Compresseur très bruyant.
  • Compresseur peut être utilisé avec plusieurs types d’appareils.
  • Coût d’utilisation faible.
  • Cloueuses et agrafeuses de tous types.
  • Demande une lubrification chaque jour d’utilisation.
Gaz combustible
Très élevée, car les bombonnes de gaz sont faciles à transporter.
Une étincelle est émise par une bougie alimentée par une batterie. Cette étincelle cause une mini détonation du gaz combustible, qui produit une pression propulsant le piston
  • Autonomie de 1000 clous ou plus par bombonne et de 4000 coups par charge de batterie.
  • La plus coûteuse à l’usage.
  • Bombonnes non rechargeables.
  • Cloueuses de finition et à charpente.
À pile (électromagnétique)
Élevée, car aucun branchement direct, mais nécessite une source d’électricité à proximité pour la recharge.
La pile alimente un mécanisme (solénoïde) produisant une force électromagnétique (électro-aimant) qui entraîne un piston.
  • Moyennement bruyant. Le mécanisme électromagnétique génère un bruit semblable à celui d’une perceuse à chaque percussion.
  • Autonomie de 400 clous par recharge de pile.
  • Moins coûteuse à l’usage que le modèle à gaz combustible.
  • Nécessite une source d’électricité pour la recharge de la pile.
  • Lourde.
  • Un seul calibre de clou.
Électrique (à ressort)
Faible, car demande d’être relié à une source d’électricité.
Un moteur électrique comprime des ressorts, qui propulsent ensuite l’attache.
  • Peu bruyant.
  • Pour petits travaux de finition, bricolage et assemblage, avec clous à finir d’un maximum de 1 ¼ po.
  • Fonctionnement plus lent que les autres modèles.
  • Peu enclin à se bloquer et à se briser.
Type de propulsion
Mobilité
Principe
Caractéristiques
Air comprimé (pneumatique)
Faible, car il doit être relié à un compresseur, lui-même relié à une source d’électricité.
La pression d’air comprimé fournie par le compresseur propulse le piston.
  • Compresseur très bruyant.
  • Compresseur peut être utilisé avec plusieurs types d’appareils.
  • Coût d’utilisation faible.
  • Cloueuses et agrafeuses de tous types.
  • Demande une lubrification chaque jour d’utilisation.
Gaz combustible
Très élevée, car les bombonnes de gaz sont faciles à transporter.
Une étincelle est émise par une bougie alimentée par une batterie. Cette étincelle cause une mini détonation du gaz combustible, qui produit une pression propulsant le piston
  • Autonomie de 1000 clous ou plus par bombonne et de 4000 coups par charge de batterie.
  • La plus coûteuse à l’usage.
  • Bombonnes non rechargeables.
  • Cloueuses de finition et à charpente.
À pile (électromagnétique)
Élevée, car aucun branchement direct, mais nécessite une source d’électricité à proximité pour la recharge.
La pile alimente un mécanisme (solénoïde) produisant une force électromagnétique (électro-aimant) qui entraîne un piston.
  • Moyennement bruyant. Le mécanisme électromagnétique génère un bruit semblable à celui d’une perceuse à chaque percussion.
  • Autonomie de 400 clous par recharge de pile.
  • Moins coûteuse à l’usage que le modèle à gaz combustible.
  • Nécessite une source d’électricité pour la recharge de la pile.
  • Lourde.
  • Un seul calibre de clou.
Électrique (à ressort)
Faible, car demande d’être relié à une source d’électricité.
Un moteur électrique comprime des ressorts, qui propulsent ensuite l’attache.
  • Peu bruyant.
  • Pour petits travaux de finition, bricolage et assemblage, avec clous à finir d’un maximum de 1 ¼ po.
  • Fonctionnement plus lent que les autres modèles.
  • Peu enclin à se bloquer et à se briser.

Le bon outil pour la tâche

Consultez le tableau pour déterminer le meilleur outil à choisir pour la tâche à accomplir.
Utilisation
Agrafeuse
Cloueuse agrafeuse
Cloueuse de finition
Cloueuse à charpente (à bande)
Cloueuse à charpente (à bobine)
Cloueuse à toiture
Cloueuse à revêtement
Bricolage, artisanat
Très bon
Meilleur
Bon
-
-
-
-
Installation de plinthes, de moulures et de cimaises
-
Meilleur
Très bon
-
-
-
-
Construction de meubles
Très bon (endroits non apparents)
Très bon
Meilleure
-
-
-
-
Construction de charpentes, patios, etc.
-
-
-
Meilleur
Très bon
-
-
Construction de palettes, clôtures, et autres assemblages demandant de la résistance
-
-
-
Très bon
Meilleur
-
-
Installation de revêtements
-
Meilleur (pour la finition)
-
-
-
-
Meilleur (pour l’installation)
Pose de bardeaux d’asphalte
-
-
-
-
-
Meilleur
-
Utilisation
Agrafeuse
Cloueuse agrafeuse
Cloueuse de finition
Cloueuse à charpente (à bande)
Cloueuse à charpente (à bobine)
Cloueuse à toiture
Cloueuse à revêtement
Bricolage, artisanat
Très bon
Meilleur
Bon
-
-
-
-
Installation de plinthes, de moulures et de cimaises
-
Meilleur
Très bon
-
-
-
-
Construction de meubles
Très bon (endroits non apparents)
Très bon
Meilleure
-
-
-
-
Construction de charpentes, patios, etc.
-
-
-
Meilleur
Très bon
-
-
Construction de palettes, clôtures, et autres assemblages demandant de la résistance
-
-
-
Très bon
Meilleur
-
-
Installation de revêtements
-
Meilleur (pour la finition)
-
-
-
-
Meilleur (pour l’installation)
Pose de bardeaux d’asphalte
-
-
-
-
-
Meilleur
-

Les accessoires

Une liste pratique des accessoires indispensables et souhaitables pour vos cloueuses et agrafeuses.

Les indispensables 

  • Le compresseur à air, ou à d’autres sources d’énergie comme les bonbonnes de gaz ou l’électricité.
  • Une huile spécialement conçue pour la lubrification des modèles à air comprimé.
  • Des agrafes ou des clous conçus spécifiquement pour l’agrafeuse ou la cloueuse.

Les souhaitables 

Un raccord pivotant, pour éviter l’entortillement des tuyaux d’alimentation en air comprimé.

Produits recommandés

Voir toutes les cloueuses