RONA Quincaillerie Hemmingford Inc icon-arrow-down
  • icon-wishlist
  • icon-cart
Détails

7 règles simples pour l’entretien de la pelouse

Très courant dans la plupart des aménagements paysagers, le gazon nécessite des soins particuliers. Suivez ce guide d’entretien écoresponsable pour obtenir une belle pelouse verdoyante et dense, résistante au stress comme la sécheresse, sans avoir recours aux engrais ou aux pesticides chimiques.
1

Adoptez ces règles de tonte

Ces quelques règles faciles à adopter rendront votre pelouse plus résistante à la chaleur, à la sécheresse et à l’envahissement par les ravageurs et les herbes indésirables. Vous obtiendrez une pelouse saine, vigoureuse avec un enracinement profond.
  • Tondez-la régulièrement en n’enlevant jamais plus du tiers de la hauteur totale du gazon chaque fois.
  • Ajustez la hauteur de coupe en fonction de la période de l’année.
    • Au printemps, faites la première tonte à 5 cm de hauteur pour faciliter le nettoyage de la pelouse.
    • À l’été, tondez à une hauteur de 8 cm. Le gazon sera plus résistant à la sécheresse et demandera moins d’arrosage. Ne tondez pas en période de canicule.
    • À l’automne, faites une dernière tonte à 5 cm de hauteur pour aider à réduire le développement de maladies.
  • Affûtez les lames de la tondeuse régulièrement pour une coupe nette qui favorise la reprise et diminue les risques de maladies.
  • Évitez de tondre quand les brins d’herbe sont humides ou mouillés.
  • Ne tondez pas quand le sol est très humide pour éviter de compacter le sol.
2

Recyclez vos résidus de gazon

Les résidus de gazon sont une source de nourriture pour les organismes bénéfiques du sol.
  • Pratiquez l’« herbicyclage » qui consiste à laisser les rognures de gazon sur place pour nourrir la pelouse.
  • Si vous tondez régulièrement la pelouse en respectant les bonnes hauteurs, les rognures se dégraderont rapidement et n’affecteront pas la beauté de votre pelouse.
  • Utilisez un râteau pour ramasser les rognures de gazon trop longues et compostez-les ou répartissez-les uniformément sur la pelouse.
  • Considérez dorénavant le gazon coupé comme de l’engrais 100 % naturel pour votre pelouse. Cette technique permet d’économiser jusqu’à 25 % d’engrais à pelouse.
  • Pour accélérer la décomposition des rognures de gazon par les micro-organismes du sol, choisissez de préférence une tondeuse déchiqueteuse qui broie le gazon sur place.
3

Adoptez des techniques d’arrosage responsables

Arrosez votre pelouse selon ces bonnes pratiques pour préserver au maximum l’eau potable, cette ressource que beaucoup de gens croient malheureusement inépuisable.

  • Informez-vous des règlements de votre municipalité sur l’arrosage des pelouses en été.
  • Favorisez le développement racinaire du gazon en adoptant d’abord les bonnes pratiques de coupe mentionnées précédemment. Vous augmentez ainsi la tolérance de la pelouse aux sécheresses, car le sol conserve son humidité.
  • Arrosez tôt le matin ou en soirée, quand la température est plus fraîche et qu'il y a moins de vent. Ce temps de la journée permet de réduire les pertes en eau par évaporation.
  • Lors de l’arrosage, laissez pénétrer l'eau jusqu'à une profondeur de 10 à 15 cm. Vérifiez après une heure ou deux d'arrosage. Les arrosages légers et fréquents sont peu souhaitables, car ils encouragent le développement de racines superficielles et rendent la pelouse plus vulnérable en période de sécheresse.
  • Utilisez une minuterie électronique pour économiser l'eau potable et automatiser la mise en marche et l’arrêt de vos gicleurs et arrosoirs.

En période de chaleur intense et lorsque le sol est sec en été, le gazon cessera de croître et jaunira. Soyez sans crainte, il ne meurt pas. Il reverdira dès le retour du temps pluvieux.
4

Choisissez des accessoires d’arrosage robustes

Allez-y pour des produits robustes qui résistent aux chocs, à la corrosion et aux fuites tout en nécessitant peu d'entretien. Ces accessoires peuvent faciliter l'arrosage de votre pelouse :
  • Un gicleur-piquet est idéal pour une irrigation uniforme et une grande couverture de terrain.
  • Une gamme de boyaux pour répondre aux besoins de tout consommateur :
    • Le boyau toute saison pour le jardinage de fin de semaine.
    • Le boyau ultraflexible pour le jardinier assidu.
  • Un dévidoir vous permet de toujours bien enrouler le boyau pour le conserver en meilleur état plus longtemps. Il existe des modèles sur roues ou fixables au mur. Avant d'utiliser un dévidoir mural, assurez-vous qu'il est bien fixé aux fondations de votre maison. Pour ce faire, percez des trous à l'aide d'une perceuse munie d'une mèche à pointe au carbure. Servez-vous d'une mèche de 5/32 po avec des vis Tapcon de 3/16 po ou une mèche de 3/16 po avec des vis Tapcon de ¼ po. Assurez-vous que la profondeur du trou est identique à la longueur de la vis.
  • Une minuterie programmable pour économiser l’eau.
5

Choisissez votre technique de fertilisation écologique

Comme toutes les plantes, les graminées à gazon ont besoin de certains minéraux pour leur croissance et pour concurrencer les herbes indésirables.

  • Vous pouvez opter pour l’« herbicyclage », dont on a parlé plus tôt, ou encore le terreautage, qui peuvent procurer au sol jusqu’à 25 % des besoins en azote de la pelouse. Voilà une économie intéressante à faire sur les engrais qu’on doit habituellement appliquer chaque année. Le terreautage consiste à aérer le sol au besoin, à étaler ensuite de la bonne terre à gazon ou du compost au sol, puis à épandre des semences par-dessus.
  • Vous pouvez choisir une culture de pelouse tout aussi écoresponsable en utilisant des engrais naturels plutôt que des engrais chimiques. Ils sont composés d’éléments d’origine végétale ou animale :
    • farine d’os
    • farine de sang
    • farine de plume
    • algue marine
    • fumier, etc.

Depuis quelques années, un engrais naturel à base de gluten de maïs est offert sur le marché. En plus de fournir de l’azote (le premier chiffre), il permet de réduire l’implantation d’herbes indésirables, comme le pissenlit et le plantain, qu’on retrouve souvent sur la pelouse. Le gluten de maïs agit en empêchant la formation des racines lors de la germination des graines d’herbes indésirables.

Attention!

Si vous venez d’étaler des semences sur le gazon, évitez d’utiliser le gluten de maïs, car le produit empêchera aussi vos graines à gazon de se développer.
6

Utilisez le bon engrais au bon moment

La plupart des engrais naturels libèrent leurs éléments nutritifs tout au long de la saison grâce à l’activité des organismes bénéfiques du sol. En plus de nourrir la pelouse, ces engrais stimulent la vie biologique du sol et il n’y a pas de risque de brûlure.
  • Au printemps, utilisez un engrais dont le premier chiffre est plus élevé que les deux autres, comme le 12-0-4 ou le 9-3-4.
  • En fin d'été ou à l’automne, utilisez un engrais qui contient plus de potassium, comme le 4-0-12, pour préparer la pelouse à affronter les rigueurs de l'hiver. Respectez toujours à la lettre la dose et le mode d’emploi indiqués sur l’étiquette du fabricant.
7

Fertilisez moins souvent grâce à l’engrais granulaire

Sachez que la fertilisation à l’aide d’engrais granulaires naturels ne requiert généralement qu’une à deux applications par année.
  • Faites la première application au printemps, dès que la croissance du gazon redémarre, car elle est à son maximum à cette période.
  • Procédez à la deuxième application, si requise, selon les directives de l’étiquette de l’engrais choisi. On recommande habituellement de la faire à la fin de l’été ou au début de l’automne.
  • Appliquez-les à l'aide d'un épandeur à engrais, sur une pelouse sèche et fraîchement tondue. Cet équipement permet une distribution facile et uniforme sur toute la surface du terrain. Vous pouvez aussi l’utiliser pour l'application de chaux ou de semences à gazon.
  • Choisissez un modèle d’épandeur muni d'un arrêt de sécurité pour éviter les déversements et d’un doseur pour ajuster les quantités d'engrais. La dimension du réservoir varie d'un épandeur à l'autre.
  • Assurez-vous que le réservoir de l’épandeur est bien adapté à l'engrais utilisé et à la dimension de votre terrain. Suivez les indications d’utilisation inscrites au dos du sac d’engrais et respectez la quantité à épandre au m2.
  • Pour assurer une distribution uniforme sur toute la surface, épandez la moitié de la dose recommandée dans un sens du terrain, et l’autre moitié dans l’autre sens.
  • Avant d'utiliser un amendement, un engrais ou un pesticide, lisez toujours l'étiquette du produit et suivez les recommandations du fabricant. Portez une attention particulière au mode d'emploi, aux précautions à prendre avant, pendant et après l'utilisation du produit, et aux conditions d'entreposage.

Produits recommandés