EN
 
Imprimer

Planifier la rénovation de la cuisine

  • Niveau de difficulté:
    Fermer Niveaux de difficulté
    Bricoleur débutant - Facile
    Bricoleur intermédiaire - Modéré
    Bricoleur expérimenté - Difficile
    Professionnel - Expert

La cuisine, c’est le cœur de la maison. Repas, réceptions, travaux scolaires, paperasse : tous les membres de la famille s’y rassemblent pour réaliser leurs tâches. Autant l’aménager pour répondre aux besoins de la maisonnée! Armoires bien pensées, plans de travail généreux, aménagement fonctionnel, équipements, rangement : mettez le cap sur la fonctionnalité. Voici la recette pour vous concocter une cuisine ultra-fonctionnelle, qui allie efficacité et beauté.

PLANIFIER LA RÉNOVATION DE LA CUISINE

Rénover la cuisine, c’est se lancer dans un projet aux possibilités infinies. Pour maximiser votre investissement et profiter pleinement de toutes les commodités de votre nouvelle cuisine, une bonne planification est cruciale. Pour réaliser votre projet, il faut :

  • Définir les besoins de la maisonnée en fonction des habitudes de vie de chacun
  • Établir un budget

Les besoins et les habitudes de vie des membres de la famille
Pour établir vos besoins, vous devez tenir compte de plusieurs éléments, notamment :
 

  • Du nombre de personnes et des besoins spécifiques de chacune d’entre elles : plus la famille est nombreuse, plus les besoins d’espace pour circuler et d’aires de travail sont grands. Si un membre de la famille présente des besoins spécifiques (fauteuil roulant, aide à la marche), si vous pensez à vos vieux jours ou simplement pour permettre aux jeunes cuistots de mettre la main à la pâte, appliquez quelques règles de design universel. Par exemple, ajustez la hauteur des comptoirs et des coups-de-pied sous les armoires du bas. 
  • Des activités et des habitudes de vie : soupers en famille, déjeuners sur le pouce, travaux scolaires, paiement des factures… Le quotidien et les heures de préparation des repas sont chargés pour plusieurs. Un aménagement où tous s’acquittent de leurs responsabilités efficacement favorise la qualité de vie. 
  • Des habitudes alimentaires : amateurs de boulangerie, intégrez des surfaces de travail adaptées, notamment du marbre. Si vous faites vous-mêmes vos conserves, augmentez l’espace garde-manger et posez des tablettes sur la pleine hauteur. Si vous aimez recevoir, multipliez les places assises près du comptoir et aménagez un coin-bar. 
  • Des équipements nécessaires : la cuisine recèle une foule d’objets qui nécessitent du rangement, des petits électroménagers au linge de table en passant par les plats, la vaisselle, les ustensiles. Par exemple, prévoyez des solutions de rangement à proximité de la zone de préparation des repas, question de réduire les déplacements.


Le budget
La rénovation de la cuisine implique de choisir des matériaux de qualité et bien sûr d’installer le tout. Votre budget doit prévoir les coûts pour chaque élément de votre projet :

  • La plomberie
  • L’électricité
  • Les armoires et les comptoirs
  • Les éviers et la robinetterie
  • La peinture et la finition
  • Le couvre-plancher
  • Les électroménagers
  • L’éclairage
  • Le mobilier : table, banquette, bancs, chaises, bureau de travail, etc.
  • Les systèmes d’organisation pour maximiser l’espace disponible dans les armoires
  • La décoration et les accessoires

Certains travaux majeurs ou spécialisés nécessitent l’aide d’un professionnel qualifié et entraînent des coûts supplémentaires parfois importants. C’est le moment de les prévoir.
 

AMÉNAGER LA PIÈCE

Pour maximiser votre cuisine, configurez l’espace de façon à ce que plusieurs membres de la famille puissent s’y trouver en même temps. La tendance : aménager des stations de travail qui suivent une séquence naturelle et qui comprennent les équipements nécessaires à la tâche.

  • Une station de préparation des repas inclut un plan de travail suffisant pour apprêter les aliments et utiliser différents ustensiles. Cette station est située près d’un évier, afin de rincer les aliments, et à proximité de la cuisinière. C’est aussi à cette station qu’un second évier est le plus utile. Prévoyez des tiroirs de rangement pour les couteaux, ustensiles, bols et petits électroménagers. Et pour un maximum de commodité, un bloc de boucher et un mini-réfrigérateur dans lequel conserver les aliments courants.
  • Une station de nettoyage et de rangement comprend l’évier principal et le lave-vaisselle, du rangement pour la vaisselle et les ustensiles, une armoire pour les produits de nettoyage. Prévoyez un espace pour le recyclage, les ordures et le réceptacle pour les matières compostables.
  • Une station de cuisson est aménagée autour de la cuisinière, du four et du four micro-ondes. Pour les comptoirs adjacents, sélectionnez un revêtement résistant à la chaleur, comme la céramique ou la pierre, pour y déposer les plats chauds. Rangez les ustensiles, équipements de cuisson, épices et condiments à proximité.
  • Toute autre station qui facilite une activité de la vie quotidienne : un coin bureau, avec station de recharge, ordinateur, classeur, téléphone, bloc-notes, etc., un espace boulangerie avec comptoir de pierre, un coin réceptions équipé d’un bar, un coin-repas… Tout est question de mode de vie.

Les stations de travail sont une bonne façon d’organiser la cuisine et d’optimiser le principe du triangle. Ce principe veut que chacun des trois éléments les plus importants d’une cuisine — réfrigérateur, surface de cuisson et évier — se trouve à une extrémité du triangle. Pour réduire les pas et mouvements inutiles : observez la séquence de préparation de la nourriture.

L’éclairage
Avec la multiplication des tâches et des activités qui ont cours dans la cuisine, un bon éclairage devient primordial. Prévoyez un éclairage par « couches », c’est-à-dire :

  • Un éclairage général, réglable et adaptable en fonction de la luminosité naturelle qui évolue au fil de la journée. Des luminaires encastrés, des suspensions et des luminaires sur rails dotés de gradateurs sont parfaits.
  • Un éclairage spécifique pour chaque station de travail. Chaque plan de travail doit être bien éclairé. Les luminaires encastrés sous les armoires murales n’ont pas leur pareil parce que leur faisceau se situe entre les yeux et le plan de travail.
  • Des luminaires décoratifs, qui ajoutent de l’ambiance tout au rehaussant la luminosité. 

En prévision des vieux jours : le design universel
Quelques éléments à prévoir pour mieux vivre dans sa maison en prévision des vieux jours :

  • Des surfaces de comptoir continues, pour glisser les chaudrons et les casseroles;
  • Des prises de courant et des interrupteurs installés plus bas, plus accessibles en fauteuil roulant;
  • Un minimum de 60" de distance entre les différents éléments, comme les comptoirs, pour circuler avec un fauteuil roulant ou avec une aide à la marche;
  • De la robinetterie avec détecteur de mouvement ou à deux poignées à levier;
  • Des comptoirs de 34" ou 36" de hauteur, qui conviennent aux petites personnes ou aux personnes qui se déplacent avec un fauteuil roulant;
  • Plus de tiroirs que d’armoires; ils sont plus faciles à manœuvrer;
  • Des revêtements de comptoir aux couleurs qui contrastent avec la vaisselle et les ustensiles pour favoriser la visibilité et limiter les accidents.

Une fois les besoins établis et l’espace configuré, tracez un plan à l’échelle en indiquant les éléments de plomberie, d’électricité, les éviers, comptoirs, îlot, électroménagers, fenêtres, portes, etc.
 

CHOISIR LES MATÉRIAUX ET LES ÉQUIPEMENTS

Gardez en tête l’ambiance que vous recherchez et suivez vos goûts, tout en sachant que certains matériaux sont plus indiqués que d’autres. Par-dessus tout, optez pour des matériaux de qualité. La cuisine est la pièce la plus occupée de la maison, tous les jours, du matin au soir… L’investissement en vaut le coup.

Les armoires et les tiroirs
Côté style et matériaux, quand il s’agit d’armoires de cuisine, les possibilités sont nombreuses :

  • Abordable, la mélamine se décline dans tous les styles, du plus classique au plus contemporain. De plus, elle est facile à nettoyer.
  • Le bois donne de la chaleur et du caractère. Il est cependant plus coûteux, mais dure des années.
  • Le PVC peut être moulé selon le style choisi et est offert dans toutes les couleurs et plusieurs textures.
  • Les insertions de verre illuminent la pièce et permettent d’exposer de belles pièces. Il est facile d’entretien
  • Les insertions de métal sont écologiques. Le métal est presque indestructible et facile à nettoyer.


Un bon choix demeure celui qui nécessite moins d’entretien, qui est de conception durable et qui correspond à vos goûts. Sélectionnez des poignées et accessoires de quincaillerie de bonne qualité; ils rehaussent l’allure des armoires et des tiroirs.

Pour les modules du bas, privilégiez les tiroirs. Leur contenu est facilement accessible et visible au premier coup d’œil. Portez attention au système de fermeture, surtout si vous avez de jeunes enfants ou si un aîné utilise la cuisine. Certains systèmes coulissants sont maintenant munis de ralentisseurs, qui adoucissent la fermeture du tiroir.

Les comptoirs
Finis, textures, couleurs, matériaux… Les comptoirs se déclinent à l’infini :

  • Le stratifié est offert en différentes teintes, textures et imite à merveille des matériaux nobles, comme la pierre, le béton ou le bois. Il peut être découpé selon différentes formes et dimensions. Il est abordable et facile à nettoyer.
  • Les matériaux de synthèse, comme le Corian, imitent différents matériaux et sont offerts dans un vaste choix de couleurs, de motifs et de finis. Ils résistent aux taches et ne s’altèrent pas sous l’effet du soleil.
  • Les tuiles – céramique, pierre, porcelaine – sont les plus polyvalentes; elles s’agencent selon des combinaisons infinies. Elles résistent à la chaleur.
  • Le métal donne une allure moderne et professionnelle. Il est écologique et facile à entretenir.
  • La pierre naturelle est symbole de luxe et confère de l’élégance. Grâce à l’application d’un scellant, elle résiste bien aux taches et à la chaleur. La pierre usinée, quant à elle, comporte les mêmes avantages, mais est offerte dans un vaste choix de teintes et de finis.
  • Le bois donne de la chaleur à la pièce et est durable. Pour lui redonner un air de jeunesse, on peut le poncer.
  • Le béton donne un look industriel moderne et résiste à la chaleur et aux chocs.

Si vous aménagez par stations de travail, agencez différents matériaux. Ainsi, un bloc de boucher intégré à la station de préparation des repas, un comptoir de céramique près de la cuisinière, un revêtement plus facile à entretenir près de la station de rangement sont autant de façons de maximiser le potentiel de votre nouvelle cuisine.

Le couvre-plancher
Aliments renversés, talons hauts, jouets qui roulent, chocs divers : le plancher de la cuisine est mis à rude épreuve! C’est pourquoi il faut opter pour un revêtement durable, facile à nettoyer et confortable.

  • La céramique est le revêtement polyvalent et résistant par excellence. Elle permet toutes les fantaisies et passe l’épreuve du temps.
  • La pierre est particulièrement durable et élégante. Elle résiste aux taches si on lui applique un scellant. Dans la cuisine, l’ardoise pâle et le granit sont particulièrement indiqués.
  • Certaines essences de bois plus résistantes, comme le bambou, ont la cote dans la cuisine. Elles créent une ambiance chaleureuse et donnent du caractère. Elles peuvent être poncées au besoin.
  • Le stratifié imite à perfection le bois et ne nécessite pas d’entretien particulier, ni cirage. Il est un excellent compromis pour qui veut créer un décor chaleureux à moindre prix.
  • Le vinyle et le linoléum se déclinent en de multiples couleurs et textures, et vont même jusqu’à imiter la céramique et le bois. Peu coûteux, ils sont faciles à installer, se taillent aisément et leur entretien est minime.

Évitez les textures trop lisses, qui deviennent glissantes et dangereuses dès que quelques gouttes d’eau y sont renversées.

Les éviers et la robinetterie
Un ou deux éviers? Des éviers simples, doubles, triples? Dimensions, format, profondeur, matériaux… Tout est question d’habitudes et de besoins. La tendance est à installer deux éviers : un évier simple près de la station de travail et l’autre, plus grand, du côté de la station de nettoyage et de rangement. En plus des modèles en inox, il en existe en fonte émaillée et en pierre. Certains sont entièrement moulés à même le comptoir ou installés sous le comptoir, ce qui facilite l’entretien. Quelques points de repère :

  • Les dimensions : l’évier simple est offert dans des dimensions allant de 17½" à 33" de largeur x 22" de longueur; l’évier double peut mesurer jusqu’à 50" de largeur.
  • La profondeur des cuves varie de 4¾" à 12". La plus couramment choisie est de 7".

Pour sa part, la robinetterie doit être facile à actionner, non seulement pour gagner en efficacité, mais en prévision des vieux jours et pour favoriser l’autonomie des enfants. Les détecteurs de mouvement, les robinets à une manette, les robinets articulés avec bec pression sont autant d’équipements inspirés des grandes cuisines de restaurants, qui se trouvent désormais dans nos maisons, à notre grand bonheur. Parmi les caractéristiques à observer :

  • La rotation du bec, qui peut être de 180 ou 360 degrés, ce dernier étant des plus pratiques pour rincer l’évier facilement et rapidement. Il existe aussi des robinets avec bec amovible ou douchette intégrée avec bec vaporisateur, qui confèrent une allure professionnelle à la cuisine en plus d’être faciles à manipuler.
  • La hauteur du bec : souvenez-vous qu’il est plus facile de remplir un chaudron avec un robinet dont le bec est situé plus haut.
  • Les accessoires : certains robinets sont accompagnés d’une douchette extensible pour le rinçage, d’un distributeur de savon dont le principal avantage est de désencombrer le comptoir autour de l’évier, d’un système de filtration de l’eau, etc. Des plus qui facilitent la vie.

Pratique, le « pot-filler », un robinet installé près de la cuisinière, facilite le remplissage des chaudrons.

Ventilation
Odeurs, vapeur, humidité : aux effluves qui creusent l’appétit s’ajoutent des polluants divers qui altèrent la qualité de l’air de la maison. Une bonne ventilation est donc incontournable.
La hotte de cuisinière mérite une attention particulière. Les points à vérifier :

  • Le modèle : la hotte murale est la plus traditionnelle et elle peut être camouflée derrière des panneaux de bois agencés aux armoires. La hotte de type cheminée est installée au-dessus de l’îlot et évacue l’air par le toit. Il existe aussi des modèles à tirage par le bas, installés à côté de la surface de cuisson. Certaines versions sont munies d’un dispositif qui les cache à l’intérieur du comptoir lorsqu’elles sont inutilisées.
  • Le ventilateur centrifuge est plus silencieux et performant que le ventilateur à pales. Assurez-vous d’opter pour un modèle dont la puissance est suffisante, compte tenu des dimensions de la pièce.
  • Une sortie extérieure rejette l’air vicié à l’extérieur et, par conséquent, garantit la qualité de l’air intérieur. Il existe aussi des systèmes avec filtre au charbon. On les considère comme un peu moins performants puisqu’ils rejettent l’air dans la maison après l’avoir filtré.


RÉALISER LES TRAVAUX : LES PRINCIPALES ÉTAPES

Prêt à entreprendre les travaux? Par où commencer? Quelques étapes cruciales.

La plomberie et l’électricité
À la cuisine, l’eau est omniprésente. L’une de vos priorités est de veiller à ce que la plomberie soit installée correctement. À moins d’être un bricoleur averti, confiez ces travaux à un professionnel qualifié qui les réalisera en moins de temps et selon les normes.
Même chose pour l’électricité. À moins de vous y connaître, laissez un électricien compétent installer les conduits d’aération, sorties électriques pour les luminaires, prises pour les électroménagers, etc. Vous aurez la certitude que le tout est fait de façon sécuritaire.

Peinture et revêtement de sol
Profitez du fait que les armoires, le couvre-plancher, les électroménagers, les comptoirs et l’îlot ne sont pas installés pour réaliser vos travaux de peinture. Sans obstacles à contourner et sans découpage, les travaux de peinture vont bon train.
Posez ensuite le couvre-plancher. Qu’il s’agisse de bois franc, de stratifié, de vinyle ou de céramique, vous serez en mesure de réaliser ce travail vous-même.

Les armoires et les comptoirs
Dès que la peinture et le plancher sont installés, intégrez tous les éléments qui permettent à la cuisine de prendre forme, comme les armoires et les comptoirs. Commencez par les armoires et les tiroirs. Il est préférable d’installer l’évier sur le comptoir, puis de déposer le comptoir sur le module d’armoires du bas.

… et le reste
Tout est en place pour intégrer à votre cuisine les équipements choisis :

  • Dosserets (céramique ou autre)
  • Éviers et robinetterie
  • Électroménagers
  • Luminaires 


DÉCORER VOTRE NOUVELLE PIÈCE

Ultime récompense pour vos efforts, la décoration reflète vos goûts et ajoute à l’ambiance recherchée.

Rangement
Portez une attention particulière à l’intérieur des armoires. Les fabricants de systèmes de rangement rivalisent d’ingéniosité pour nous proposer des solutions toutes aussi créatives qu’adaptables. Supports coulissants, tablettes ajustables, compartiments divers, carrousels font en sorte que chaque objet est accessible, facile à ranger et que chaque centimètre cube d’espace est bien utilisé.

Mobilier
Si vous avez choisi d’aménager un coin-repas, une banquette ou un coin travail, ajoutez les éléments de mobilier, comme des chaises, des bancs, un bureau de travail, etc. N’oubliez pas de prévoir suffisamment d’espace pour faciliter la circulation. Misez sur le confort; après tout, vous êtes en train d’aménager une pièce à vivre.

Accessoires décoratifs
Côté accessoires, évitez d’encombrer les plans de travail. Des surfaces exemptes d’objets superflus créent un effet apaisant et calmant et laissent plus d’espace pour travailler. Mis à part quelques cadres, un miroir, un beau bol à fruits, misez plutôt sur des objets utiles : des tablettes, de jolis ustensiles, de la belle vaisselle dans une armoire vitrée… Il n’en faut pas plus pour créer une pièce vivante, qui vous ressemble.

Les fenêtres et les accessoires
Il ne reste qu’à habiller les fenêtres. Optez pour des étoffes ou des matériaux faciles à entretenir, surtout à proximité des plans de travail et de la station de nettoyage. Taches de nourriture, gouttes d’eau et éclaboussures viendront rapidement les salir. Ils doivent donc être lavables à la machine ou avec un linge humide.
 

Hotte de cuisine 30 po  
Format 30"x280 PCM
Détails
Article #0909069
Hotte de cuisine 30  
Format 30"x280 PCM
Détails
Article #15405238
Hotte de cuisine «Allure 1»  
Format 30X20X7"
Détails
Article #1540081

Pour vous aider


Langdon Hardware Ltd
Appelez votre magasin Rona Inc.
Tel : (289) 320-8250

1238 Dominion Road, Fort Erie,
Ontario, L2A 1H7

Heures d'ouverture
  • Lundi 08:00 - 18:00
  • Mardi 08:00 - 18:00
  • Mercredi 08:00 - 18:00
  • Jeudi 08:00 - 18:00
  • Vendredi 08:00 - 18:00
  • Samedi 08:00 - 17:00
  • Dimanche 09:00 - 15:00